Comment fait-on de la bière artisanale ?

La bière artisanale est une boisson dont la fabrication nécessite plusieurs étapes à suivre. Cependant, les plus importantes sont l’empâtage, le brassage et le houblonnage. Ainsi, découvrez ici comment se fait votre bière préférée !

Les ingrédients nécessaires à la fabrication de la bière

La production de la bière artisanale nécessite des composants principaux comme :

  • L’eau : il est conseillé d’utiliser l’eau de source ayant de préférence un pH de 5 à 5,5. Les enzymes qui se chargeront de la dégradation de l’amidon sont plus efficaces en milieu acide.
  • Le malt : de l’orge germée puis chauffée. C’est l’ingrédient basique qui fournit le sucre nécessaire à la production.
  • Le houblon : c’est la plante qui sert à aromatiser la bière et lui donner le goût amer.
  • Les levures : elles permettent la fermentation qui transforme les sucres en alcool et en gaz carbonique. La bière ne peut donc se faire sans levure.

La fabrication de la bière artisanale se fait en plusieurs étapes. Pour obtenir plus de détails, vous pouvez visiter ce lien www.mabiereartisanale.fr.

L’empâtage

La première des choses à réaliser dans la fabrication de la bière est de faire concasser les grains de préférence à l’aide d’un moulin à céréales dont le réglage est variable. Cela permet d’avoir de grosses fractions de graines. Il est conseillé d’utiliser seul le malt blond, car c’est le seul qui contient assez d’enzymes favorisant la transformation des grains en sucre. Quant aux malts plus foncés, ils doivent être utilisés en faibles quantités. Pour la quantité de malt blond nécessaire, notons donc que : M=(B*D)/20. Sachant que :

  • M=quantité de malt en kilo ;
  • B=quantité de bière désirée ;
  • D=degré de bière désiré.

Après avoir fait concasser le malt, il faut chauffer une quantité Q d’eau jusqu’à 50 °. Il faut ensuite y a ajouter du malt concassé et brasser le tout à la même température pendant 20 à 30 minutes. Retenez que la quantité d’eau pour l’empâtage doit suivre la formule suivante : Q=M* 4.

Le brassage

Après l’empâtage, il est temps de passer au brassage de la bière. Pour ce faire, il est nécessaire d’augmenter la température jusqu’à 62-63 °C, puis la maintenir pendant 30 min de brassage. Cette augmentation de température permettra de transformer l’amidon en maltose ; c’est un sucre qui deviendra de l’alcool au cours de la fermentation. Ensuite, il s’agira d’augmenter encore la température à 66-68 °C à garder toujours pendant 30 min en brassant. Enfin, augmenter une dernière fois la température pendant 10 min de 75-77 ° C. Cela permet de chauffer la maische. Il faudra après passer au filtrage de cette dernière et au lavage de la drêche.

Le houblonnage

Le houblonnage est l’étape par laquelle il faut passer à l’ébullition du moût. En effet, il faut ajouter le houblon amer dès le début de l’ébullition et laisser bouillir environ une heure ou deux pour extraire les résines amères pendant 5-10 min. N’oubliez pas d’ajouter le houblon aromatique pour finir puis filtrez le houblon en vidant la cuve. Notez que pour 20 L de bière, il faut 50-100 g de houblon amer et environ 20 g de houblon aromatique.

La fermentation

Avant de passer à la fermentation, faites refroidir le liquide obtenu, puis ajoutez la levure lorsque la température descend à 20-25 ° C. Aussi, fermez le bocal de fermentation qui doit se faire à environ 20 °C, puis installez le barboteur afin de favoriser l’évacuation du CO2. Après la fermentation, il faut passer à la phase de maturation qui consiste à déplacer le contenant de la bière dans un endroit plus froid (6 à 10 °C, mais pas en dessous de -2 °C) et laissez-y pendant quelques semaines.

La fabrication de la bière nécessite plusieurs étapes importantes. Les plus incontournables sont l’empâtage, le brassage et le houblonnage.