Le phénomène de la bière artisanale en France : découvrez-le ici !

Le renouveau actuel du marché français de la bière est en partie dû à l’intérêt grandissant des consommateurs pour les produits issus des microbrasseries. Les bières artisanales, puisque c’est d’elles qu’il s’agit, se démarquent à bien des égards des bières classiques produites dans les grandes unités brassicoles. Quelles sont les raisons ayant conduit à cet état de choses ? Voici quelques éléments de réponses !

La bière artisanale répond aux besoins du marché

L’augmentation du nombre de microbrasseries en France est proportionnelle à la demande actuelle du marché. Et si les consommateurs s’intéressent de plus en plus aux bières de terroirs, c’est en partie à cause de leur conformité à certaines normes de production. Au nombre de celles-ci, on peut évoquer :

  • La qualité des ingrédients entrant dans le processus de préparation ;
  • Le caractère local de la bière (produite à partir d’ingrédients accessibles à proximité) ;
  • La possibilité d’accéder à une diversité de saveurs (champignons, chocolats, fruits, etc.).

Il est toutefois important de préciser que si les bières artisanales sont les préférées des consommateurs, toutes les microbrasseries ne connaissent pas autant de succès du fait de la qualité qui n’est pas toujours au rendez-vous.

Les bières artisanales sont écologiques

On assiste aujourd’hui à un regain d’intérêt pour les produits portant le label bio. C’est sans doute l’une des raisons qui contribuent au succès des bières artisanales. Le processus de fabrication faisant recours à des matières premières localement disponibles, les effets sur l’environnement sont moindres. De plus, la simplicité des équipements de production participe aussi au faible taux de pollution. Consommer une bière artisanale, c‘est donc consommer bio. Par ailleurs, on notera l’apparition dans les rayons de boissons, des bières pur malt qui se démarquent totalement des bières classiques.

Il est presque impossible d’associer les bières artisanales avec un certain standard de production. Toutefois, leur qualité ainsi que la diversité des arômes existants sont des gages de la grande marge de progression qui les attend pour les prochaines années.

Comment fait-on de la bière artisanale ?

La bière artisanale est une boisson dont la fabrication nécessite plusieurs étapes à suivre. Cependant, les plus importantes sont l’empâtage, le brassage et le houblonnage. Ainsi, découvrez ici comment se fait votre bière préférée !

Les ingrédients nécessaires à la fabrication de la bière

La production de la bière artisanale nécessite des composants principaux comme :

  • L’eau : il est conseillé d’utiliser l’eau de source ayant de préférence un pH de 5 à 5,5. Les enzymes qui se chargeront de la dégradation de l’amidon sont plus efficaces en milieu acide.
  • Le malt : de l’orge germée puis chauffée. C’est l’ingrédient basique qui fournit le sucre nécessaire à la production.
  • Le houblon : c’est la plante qui sert à aromatiser la bière et lui donner le goût amer.
  • Les levures : elles permettent la fermentation qui transforme les sucres en alcool et en gaz carbonique. La bière ne peut donc se faire sans levure.

La fabrication de la bière artisanale se fait en plusieurs étapes. Pour obtenir plus de détails, vous pouvez visiter ce lien www.mabiereartisanale.fr.

L’empâtage

La première des choses à réaliser dans la fabrication de la bière est de faire concasser les grains de préférence à l’aide d’un moulin à céréales dont le réglage est variable. Cela permet d’avoir de grosses fractions de graines. Il est conseillé d’utiliser seul le malt blond, car c’est le seul qui contient assez d’enzymes favorisant la transformation des grains en sucre. Quant aux malts plus foncés, ils doivent être utilisés en faibles quantités. Pour la quantité de malt blond nécessaire, notons donc que : M=(B*D)/20. Sachant que :

  • M=quantité de malt en kilo ;
  • B=quantité de bière désirée ;
  • D=degré de bière désiré.

Après avoir fait concasser le malt, il faut chauffer une quantité Q d’eau jusqu’à 50 °. Il faut ensuite y a ajouter du malt concassé et brasser le tout à la même température pendant 20 à 30 minutes. Retenez que la quantité d’eau pour l’empâtage doit suivre la formule suivante : Q=M* 4.

Le brassage

Après l’empâtage, il est temps de passer au brassage de la bière. Pour ce faire, il est nécessaire d’augmenter la température jusqu’à 62-63 °C, puis la maintenir pendant 30 min de brassage. Cette augmentation de température permettra de transformer l’amidon en maltose ; c’est un sucre qui deviendra de l’alcool au cours de la fermentation. Ensuite, il s’agira d’augmenter encore la température à 66-68 °C à garder toujours pendant 30 min en brassant. Enfin, augmenter une dernière fois la température pendant 10 min de 75-77 ° C. Cela permet de chauffer la maische. Il faudra après passer au filtrage de cette dernière et au lavage de la drêche.

Le houblonnage

Le houblonnage est l’étape par laquelle il faut passer à l’ébullition du moût. En effet, il faut ajouter le houblon amer dès le début de l’ébullition et laisser bouillir environ une heure ou deux pour extraire les résines amères pendant 5-10 min. N’oubliez pas d’ajouter le houblon aromatique pour finir puis filtrez le houblon en vidant la cuve. Notez que pour 20 L de bière, il faut 50-100 g de houblon amer et environ 20 g de houblon aromatique.

La fermentation

Avant de passer à la fermentation, faites refroidir le liquide obtenu, puis ajoutez la levure lorsque la température descend à 20-25 ° C. Aussi, fermez le bocal de fermentation qui doit se faire à environ 20 °C, puis installez le barboteur afin de favoriser l’évacuation du CO2. Après la fermentation, il faut passer à la phase de maturation qui consiste à déplacer le contenant de la bière dans un endroit plus froid (6 à 10 °C, mais pas en dessous de -2 °C) et laissez-y pendant quelques semaines.

La fabrication de la bière nécessite plusieurs étapes importantes. Les plus incontournables sont l’empâtage, le brassage et le houblonnage.

Quelles sont les 4 meilleures bières artisanales françaises ?

L’attrait grandissant des consommateurs pour la bière artisanale a provoqué une augmentation du nombre de microbrasseries. Dans ce contexte de grande rivalité, certains labels ont pu sortir leur épingle du jeu, s’imposant comme des incontournables du marché français. Les nombreuses foires de dégustation organisées constituent des lieux privilégiés où les meilleures bières sont célébrées et distinguées. Elles servent également à procéder au classement des bières artisanales qui participent à ces évènements. Les récentes compétitions ont permis d’obtenir le présent top qui vous est ici présenté.

La Dalva Double IPA

Produite par la brasserie Thiriez, ce breuvage est le digne successeur de la Dalva une double IPA. Avec un taux d’alcool de 8,5 %, cette bière blonde libère un mélange de senteurs tropicales. Elle donne un arrière-gout sucré et conserve l’amertume caractérisant la bonne bière. L’autre particularité est que les bières produites par cette brasserie régionale contiennent de la levure propre. Différents types de houblons sont également utilisés dans la préparation de cette bière. Il s’agit de :

  • Simcoe ;
  • Citra ;
  • Nugget ;
  • Aramis, etc.

C’est donc à une explosion de saveurs que vous avez droit en dégustation ce breuvage.

Slap A Banker

Produite par la brasserie La débauche, cette bière est fabriquée suivant la recette des Barley Wine. Elle est l’une des bières favorites des Français. C’est sans doute en raison de son fort caractère. Le taux d’alcool de cette bière est de 12 %.

New England IPA

La microbrasserie produisant cette bière n’a vu le jour qu’en 2017. Et déjà, elle attire de plus en plus de consommateurs. Cette bière de la région du Bois de Vau Morin s’est fait connaitre par le biais de plusieurs festivals, dont celui des houblonnages de Dijon. À l’instar des bières produites sur la côte ouest d’Angleterre, celle-ci est en effet très juteuse et dispose d’un gout fruité très agréable. Par ailleurs, le malt utilisé pour cette préparation brassicole n’est produit qu’à quelques kilomètres de la brasserie Popihn.

Cognac Barrel

Deuxième Barley Wine de ce classement, le Cognac Barrel est une bière ambrée de 9,5 % de taux d’alcool. C’est en effet une bière qui mousse bien, dont la période de conservation est assez longue. Mise dans des bouteilles de cognac, elle se laisse déguster surtout avec le cocktail des parfums qu’elle libère. On y décèle par exemple du goût de raison, de figue, de différentes espèces et du malt.

Il est possible qu’il existe d’autres bières méritant de figurer dans ce classement. Si vous en connaissez, vous pouvez donc les ajouter à ce top des meilleures bières artisanales françaises.